Revue du set LEGO space 6890

Publié le par Alkinoos

 

Introduction

 

Je continue dans la revue de sets LEGO space "vintage" . Le set LEGO space 6890 de 1982, dont le nom Anglais est "cosmic cruiser", est composé de 111 pièces avec une minifigs space classic rouge.

Ce set qui est un vaisseau, comme son nom anglais l'indique bien,  se compose de deux parties, un peu à la façon des chasseurs de la république dans Star Wars, le vaisseau interstellaire et un module planétaire.

 

 

la notice (je n'ai pas de boîte)

 

100 1630

 

Le montage

 

100 1631L'ensemble des pièces du set.

 

100 1632Le module planétaire est tout de même muni de 3 réacteurs (peut-être pour l évolution au sol)...

 

100 1633...et d'un gros réacteur qui fait office de réacteur central du vaisseau (un peu comme ceux de SW)

 

100 1634Structure du vaisseau avec des ailes ce qui doit lui conférer une bonne navigabilité en surface

 

100 1635Montage des pieds du vaisseau

 

100 1636Installation sur le dessous du châssis

 

100 1637Sur la partie du dessus, on droit à une grande pièce sériegraphiée avec le logo planète des LEGO space

 

100 1638Ouverture du toit pour accéder à l'intérieur grâce aux échelles de part et d'autre.

 

100 1639Le vaisseau et son module. la partie mobile grise sur l'arrière sert à maintenir le module.

 

100 1640Vue du dessous quand le module est dans le vaisseau.

 

100 1641Le pilote peut rentrer dans le vaisseau soit avec le module, soit par le haut quand le module reste à l'intérieur

 

100 1642Ma flotte de 2 "cosmic cruiser"

 

Conclusion

 

Ce set me fait vraiment penser aux chasseur de la république de SW épisode II et III. En effet, ce set est composé d'un partie module de pilotage/propulsion et une partie "coque de protection" pour les voyages interstellaires. Au sol, le pilote se déplace avec son module petit et très maniable, alors que dans l'espace, il est bien protégé.

Ce set est original pour l'époque et il est indispensable pour tout collectionneur de LEGO Space.

Publié dans Lego Space

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article